CONSTRUCTION VERTE

Green Cross avec les gouvernements locaux pour la viabilité

Green Cross a continué à travailler en partenariat avec l’ICLEI (Conseil international pour les initiatives écologiques locales) au cours des dernières années pour encourager la poursuite des progrès conjoints auprès des autorités locales dans le monde entier.

Fin 2014, Green Cross a organisé un atelier dans le cadre du forum Europe-Chine pour discuter des similitudes et des différences entre la Chine et l’Europe quant au traitement des défis liés à l’eau et pour trouver des manières de limiter leur impact sur le changement climatique. Des délégations d’experts et de professionnels, chinois et européens, représentant plusieurs organisations prestigieuses, se sont rencontrées à Genève pour discuter des solutions relatives au changement climatique et aux défis en matière de ressources hydriques et sur l’impact qu’aura l’urbanisation rapide dans ces régions.

Des participants ont visité les installations de filtration d’eau de Genève, qui fournissent des méthodes de filtration naturelles et rentables, tout en aidant à remplir les nappes phréatiques et en répondant aux besoins du bassin de Genève, qui comprend également la zone voisine française – ceci constitue un bon exemple de coopération transfrontalière sur la question des ressources en eau partagées.

Le président-fondateur de Green Cross, Mikhaïl Gorbatchev, a prononcé une déclaration liminaire au Congrès mondial de l’ICLEI.Au cours de celle-ciil a souligné le fait que les gouvernements locaux sont en train de devenir les partenaires naturels de la société civile puisque ces deux acteurs comprennent le besoin d’une véritable approche holistique dans la promotion d’une prospérité durable et inclusive, fondée sur le découplage entre les notions de développement économique et d’utilisation croissante de matières et de sources d’énergie précieuses.

Transition écologique et économie circulaire

Green Cross a préfacé et a contribué au rapport « And So ? » (« Et donc ? » en français) – une publication sur les problèmes économiques et sociétaux liés à l’adoption progressive des principes fondamentaux de l’économie circulaire par 50 % des entreprises européennes. Ce rapport a été officiellement publié avec l’aide de Romain Ferrari de Fondation 2019, de François-Michel Lambert de l’Institut de l’économie circulaire et de Corinne Lepage.